Essenziali

Les incontournables


La réforme 2018 sur l’apprentissage, l’assurance chômage et la formation professionnelle vise à sécuriser les parcours professionnels pour prévenir et lutter contre le chômage. Elle s’inscrit dans le programme de travail du Gouvernement visant à rénover notre modèle social et complète la réforme du droit du travail de septembre 2017.

Le Compte Personnel de Formation Projet de Transition Professionnelle (CPF PTP) remplace l’ancien Congé Individuel de Formation (CIF) depuis le 1er janvier 2019. C’est une modalité particulière de mobilisation du Compte Personnel de Formation (CPF), permettant aux salariés de s’absenter de leur poste afin de suivre une formation visant à acquérir de nouvelles compétences en vue de changer de métier ou de profession.

Le CPF-PTP peut être utilisé pour financer des formations devant être certifiantes, éligibles au Compte Personnel de Formation et inscrites au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) ou RSCH (Répertoire spécifique des certifications et habilitations), bloc de compétences ou répertoire spécifique

La Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR) procède à l’examen de la demande de prise en charge du salarié. Elle contrôle le respect des conditions d’ancienneté et d’accès ainsi que la capacité du prestataire de formation à dispenser une formation de qualité.

La commission apprécie la pertinence du projet professionnel au regard des critères cumulatifs suivants : 

  • La cohérence du projet de transition professionnelle destiné à permettre de changer de métier ou de profession,
  • La pertinence du parcours de formation et des modalités de financement envisagés à l’issue de l’action de positionnement préalable,
  • Les perspectives d’emploi à l’issue de l’action de formation, notamment dans la région.

Pour tout complément d’information, vous pouvez nous contacter au 04 95 20 57 79 ou vous rendre au siège à Ajaccio :

Le futur dispositif « démissionnaires » – A titre d’information :

Au cours de l’année 2019, un salarié – ayant cotisé pour une durée minimum qui reste à préciser,  à l’assurance chômage – pourra démissionner en bénéficiant de l’assurance chômage à la condition – notamment – que son projet de reconversion professionnelle ou de création/reprise d’activité,  soit jugé « réel et sérieux » par le Fongecif puis par la Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR).

Le salarié devra obligatoirement avoir sollicité, préalablement à sa démission, un accompagnement au titre du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP) pour préparer son projet.

L’allocation versée au bénéficiaire sera effectuée par Pôle emploi qui contrôlera la réalité des démarches accomplies pour mettre en œuvre le projet,  dans les 6 mois suivant l’ouverture du droit.

Les modalités précises de fonctionnement de ce nouveau dispositif d’accès à l’assurance chômage, seront détaillées par voie réglementaire (en attente des décrets) dans les mois qui viennent. A ce jour le dispositif n’est pas opérationnel.

Le Fongecif Corsica, est cependant dès maintenant à votre écoute pour vous accompagner dans le cadre du Conseil en Evolution Professionnelle pour vous aider à préparer votre projet professionnel avant votre démission.